17ème Chapitre - 19/09/2010

Ce dimanche 19 septembre 2010, 46 confréries avaient fait le déplacement à Bourg sur Gironde

(Bourg en Gironde est situé au cœur de l'appellation des Côtes de Bourg et du Pays de la Haute Gironde).

 Fiers et beaux dans leurs superbes costumes, confrères et amis étaient au rendez-vous dans le cadre superbe de la

Citadelle de Bourg pour une cérémonie haute en couleurs.

 

 

 

Yvan Bourgeois, grand maitre de l’Académie Universelle de la Tête de Veau de Pessac, orchestrait son 17ème grand chapitre

et accueillait ses confrères et amis pour son dernier chapitre en tant que Grand-Maître.  Il a décidé de tirer sa révérence

pour laisser la place à son successeur, Bernard Aubert, Viticulteur à Saint Christoly, qu’il qualifie de « formidable »

et à qui il confie une équipe « excellente ».  

 

Grand Maître de l’académie depuis 18 ans, il est heureux de passer la main non sans avoir le cœur gros !

 Beaucoup d’émotion pour ce 17ème chapitre avec entre-autre un hommage à Françoise, sa femme,

et secrétaire bénévole de l’académie depuis le début.

 Directeur régional chez Martell à Cognac durant 28 ans, puis de Chénier Vins de Loire à Amboise ,

 cet homme ouvert aux autres a terminé sa carrière chez Moueix, négociant en vins de Bordeaux à Libourne.

Il fut  un des créateurs de la confrérie démarrée à Luxey (Landes) en compagnie du grand maître des Paloumayres

Michel Baris, aujourd'hui disparu.

Après une messe dédiée aux confréries, un sermon dans « l’air du temps », c'était l'ouverture de ce 17ème chapitre,

 avec l'intronisation de 10 impétrants proposés par les académiciens de la Tête de Veau.

 

Yvan Bourgeois n'en oublie pas de rappeler les bienfaits du vin « à petit dose c'est-à-dire 2 à 3 verres par jour……. »

car les polyphénols ont un effet antioxydant…..

sans oublier la tête de veau qui fait du  bien quand on la déguste avec une sauce gribiche…….

«Ah! Ca ira, ça ira, ça ira! À l'académie universelle ! Ah, çà ira, çà ira, çà ira !

La tête de veau, on défendra ! » chanté en choeur par le Grand Maître et les dignitaires.

Vînt ensuite un apéritif sous un soleil magnifique et les convives ont pu profiter

du magnifique parc du château de la citadelle de Bourg.

 

Ce chapitre s’est clôturé par un repas composé d’un demi-homard, de la tête de veau sauce gribiche,

d’un granité à l’Armagnac, d’un filet de canette à l’abricot confit accompagné d pommes sautées et pour terminer

du Fromage de Saint-Maur suivit d’un poirier et de son coulis…..

 le tout bien entendu arrosé de vins des Côtes de Bourg, offerts par le syndicat viticole et animé par David Olaizola.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site